Sélectionné pour vous :  Kankan : le ministre Julien Yombouno lance l'opération d'enrôlement des fonctionnaires

Kankan: plusieurs présumés bandits en possession d’une importante quantité de drogue présentés à la presse 

Les autorités de la région administrative de Kankan ne comptent pas baisser les bras face à l’insécurité grandissante dans la commune urbaine. Ce jeudi, 23 novembre 2023, elles ont procédé à la présentation de six présumés bandits interpellés dans la nuit du mercredi en possession d’une importante quantité de drogues et des gri-gri. Cette opération a été rendue possible grâce à la bonne collaboration des citoyens, a appris Siaminfos.com à travers son correspondant.

Devant la presse mobilisée pour la circonstance, le Colonel Mamady Condé, commandant de la région militaire de Kankan, est revenu sur le mode opératoire qui a permis de mettre la main sur ces présumés hors la loi.

« Ces présumés bandits que vous voyez ont été arrêtés hier grâce à la bonne collaboration de la population, des citoyens qui se disent de Kankan et qui aiment Kankan. Suivant ces renseignements forts de source, la patrouille mixte est sortie et arrivée sur les lieux indiqués. Ces éléments ont été trouvés sur place. Du constat fait par la population, de par leur mouvement très sincèrement, nous avons trouvé des preuves. Il y a ces quantités de drogues, il y a une moto qui a été volée à Lero, il y a aussi des grigris qui sont avec eux que vous avez vus. Quand l’opération a été déclenchée, chacun d’eux a cherché à se sauver la tête. Mais malheureusement, les coins et recoins étaient pris. C’est ainsi qu’ils ont été arrêtés et conduits à la gendarmerie qui a la charge de mener les enquêtes », a-t-il indiqué.

Prenant la parole, Moussa Condé, Gouverneur de la région administrative de Kankan qui a invité la justice à convenablement juger ces personnes mises en cause pour qu’elles servent d’exemple.

Sélectionné pour vous :  Armée : limogé pour "faute lourde", le directeur de renseignement militaire sera entendu ce mardi par des enquêteurs 

« Ce que je demande à la justice, c’est de faire beaucoup attention. On peut prendre les bandits la main dans la patte, la drogue avec eux, l’arme avec eux et les grigris avec eux et demain on les voit dans les rues, en disant qu’il n’y a pas de preuves. Ça, je vais pas accepter. Je veux qu’ils soient jugés et condamnés à la hauteur de leur forfaiture. Quelqu’un qui purge sa peine, ne reprendra pas ce qu’il a fait. Mais il est pris pour six ans, on le libère en deux mois, il va reprendre les mêmes choses », a-t-il indiqué.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...