Sélectionné pour vous :  Les toilettes de la gare routière de Boké dans un état piteux: « Si par malheur la diarrhée vous tombe dessus à la gare, c'est fini pour vous »

Labé : le secrétaire général de la CNTG annonce les dispositions prises pour la réussite de la grève générale et illimitée

Comme annoncé, le Mouvement syndical guinéen a appelé à une grève générale et illimitée à partir de ce lundi, 26 février 2024, sur toute l’étendue du territoire national. À Labé, le secrétaire général de l’union régionale des travailleurs version CNTG a convié ce vendredi, 23 février l’ensemble des travailleurs à une réunion de concertation à la fédération préfectorale des artisans de Labé. Elhadj Lamine Sangaré s’est dit satisfait de l’engagement de l’ensemble des acteurs syndicaux de Labé.

Sur les objectifs de la rencontre, le syndicaliste a apporté des précisions : « L’objectif de cette rencontre était d’échanger autour de l’avis de grève et ensuite organiser la grève elle-même tout en constituant des commissions. Vraiment, je suis satisfait de constater que les cinq commissions ont été mises sur pieds et vraiment il y’a eu un engagement », a-t-il déclaré.

Poursuivant son intervention, Elhadj Lamine Sangaré a annoncé les dispositions prises pour la réussite de la grève : « Comme l’avis de grève le désigne, elle intéresse les secteurs mixtes, privés , publics et informels. Par conséquent, il n’y a pas d’excuses pour un travailleur pour qu’il n’adhère pas au combat. La grève qui sera déclenchée à partir du lundi, il a été décidé qu’il n’y aura ni marché hebdomadaire ni transport interurbain. Le marché des légumes va fermer à partir de 9h et maintenant tous les ateliers et bureaux affiliés aux syndicats doivent fermer. La commission ‘’picket’’ veillera à a l’application correcte de toutes les décisions prises ici pour sensibiliser les uns et rappeler aux autres sur ce qui a été décidé. Il ne s’agit pas de sortir faire des barricades ou se rouer vers les citoyens pour les retirer leurs biens. Chacun doit garder le calme tout en refusant de travailler pour satisfaire les gouvernants. Nous nous lèverons d’ailleurs contre ces jeunes parce que tout citoyen ou citoyenne brigandée, c’est soit une épouse, une femme ou une sœur. On ne permettra pas ça c’est pourquoi la commission ‘’picket’’ veillera à tout ça. Ils vont mettre au respect ces jeunes délinquants pour que la grève soit une réussite à Labé. Tous les points abordés dans le préavis et réitérés dans l’avis ont intéressé tout le monde, en particulier la classe ouvrière », a-t-il fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Mamadou Kaly Diallo interpelle le CNRD sur le cas Kassory : « On envoie pas une personne en prison pour détruire la personne »

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.Com

Laisser une réponse
Share to...