Sélectionné pour vous :  Discours caustique de Doumbouya à la tribune de l’ONU : « C’est un président de la transition qui s’est retrouvé là-bas comme porte-parole des putschistes » (Fodé Baldé)

Labé : le jeune Alpha Boubacar Diallo décède après avoir pris un vaccin contre le covid-19

Nous l’avons appris dans la matinée de ce lundi, 19 juin 2023. Un jeune de 18 ans du nom de Alpha Boubacar Diallo a trouvé la mort après l’administration d’une dose de vaccin contre le Coronavirus. L’acte s’est passé à la Direction Préfectorale de la santé de Labé, a appris siaminfos.com à travers son correspondant basé dans la localité.

En effet, en instance de voyage, la victime Alpha Boubacar Diallo âgé de 18 ans s’était rendue dans les locaux de la Direction préfectorale de la santé pour prendre un vaccin contre le Coronavirus. C’est après avoir pris ce vaccin dénommé Jonhson and Jonhson que le défunt a commencé à avoir des complications, a-t-on appris. Et, c’est suite à ces complications qu’il a été évacué d’urgence à la clinique Djogoma, dans le secteur Diolou sur ordre des parents.

Jointe au téléphone, la mère du jeune nous a juste dit de nous contenter des informations fournies par les responsables sanitaires, même si ceux-ci déclinent toute responsabilité dans cette affaire qui s’avère fleuve. C’est du moins ce qu’a fait savoir le directeur préfectoral de la santé de Labé, Sékou Sylla.

« Ce jeune dont il est question n’est pas victime de vaccin anti -covid ou du vaccin contre la fièvre jaune. Il est le seul à avoir réagi de la sorte car il portait déjà les gerbes d’un paludisme grave, lui causant des convulsions jusqu’au coma. Donc l’intensité du tableau de fébrilité du jeune homme est à la base de ces crises convulsives. Quand j’ai été informé, j’ai pris mes dispositions. D’abord, je me suis rendu à la clinique de Djogoma où le jeune était hospitalisé. Ensuite, après analyse, j’ai demandé à ce qu’il soit transféré à l’hôpital régional de Labé pour approfondir les examens », a-t-il fait savoir.

Sélectionné pour vous :  Guinée : la M2DH lance le projet de monitoring citoyen des activités du chronogramme de la transition 

Interrogé sur la question, le responsable de la clinique de Djogoma qui a préféré requérir l’anonymat, a révélé quelques détails.

« Le jeune homme a pris deux vaccins à la DPS le 7 juin notamment un contre le covid-19 et le second contre la fièvre jaune. Les premières plantes du jeune homme étaient oculaires avec des pleurs et une fièvre. Chose pour laquelle, il a reçu un collyre et un antalgique. Le 11 juin, il est revenu et a été mis en examen pour vérifier s’il est question d’un paludisme ou d’une fièvre typhoïde. Comme son état s’empirait, il est revenu le 14 juin et alors j’ai exigé de voir les cartes vaccinales du patient. J’ai ensuite informé les autorités préfectorales de la santé et le représentant de l’OMS. Après examen, il s’est avéré que le jeune présentait une insuffisance rénale embryonnaire. Chose qui aurait poussé la clinique à rappeler les autorités sanitaires pour leur faire part de l’état de santé du jeune qui se dégradait et avertir qu’elle le referait à l’hôpital régional de Labé. L’ambulance est venue le chercher vendredi dernier et je suis passé samedi matin pour voir son état. Son décès m’a été finalement signifié dans l’après-midi du samedi, 17 juin 2023 », a-t-il indiqué.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...