Sélectionné pour vous :  Guinée/Sport : Bouba Sampil élu président de la Feguifoot avec 37 voix sur 65

Labé : un conducteur de taxi moto périt dans un accident de la circulation, à Poreko

Un accident de la circulation s’est produit dans la nuit du mardi à mercredi 6 mars 2024 au secteur Missidè Hindè quartier Poreko, dans la commune urbaine de Labé. Selon nos informations, ce sont deux motos qui sont entrées en collision, faisant ainsi un mort sur place.

Interrogé par notre correspondant, Mamadou Sadio Diallo, premier secrétaire chargé à l’organisation et proche de la victime a relaté les circonstances de l’accident.

« C’est hier quand je suis rentré à la maison que j’ai reçu un appel de mes camarades syndicalistes m’invitant à me rendre d’urgence à l’hôpital régional de Labé. Ce sont deux motos qui sont entrées en collision à Missidè Hindè. La victime venait en troisième position et c’est quand elle est tombée au sol qu’elle a été touchée par un camion. Du coup, nous avons appelé les responsables de l’hôpital régional de Labé qui ont mis l’ambulance à notre disposition pour tansporter le corps à la morgue de l’hôpital régional de Labé. La victime se nommait Mamadou Alpha Diallo, originaire de Pillimini, domiciliée au quartier Kompanya », a-t-il expliqué.

Selon nos informations, la seconde victime a été grièvement blessée et admise dans la nuit de ce mardi, 5 mars aux urgences de l’hôpital régional de Labé où il a bénéficié de soins intensifs. Dans la foulée Mamadou Aliou Diallo, l’un des syndicalistes des conducteurs de taxis motos affiliés à la CNTG a invité ses pairs à la prudence sur cette route.

« La victime, Mamadou Alpha Diallo est rentré du Sénégal il y a de cela trois mois avant de se lancer dans cette activité de moto-taxi. A l’heure qu’il fait, tous les membres du syndicat ont été informés de ce décès. Nous attendons les responsables de l’hôpital pour pouvoir récupérer le corps pour son inhumation. Aux conducteurs de taxis motos, je les exhorte de rouler avec prudence et surtout de ne pas se presser en conduisant. Il faut surtout qu’ils respectent le code de la route pour préserver la vie des citoyens », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Derniers instants d’Elhadj Ousmane Fatako ‘’Sans loi’’ : un de ses fils explique les circonstances dans lesquelles il est décédé

Au moment où nous quittons les lieux, le corps de la victime était encore à la morgue de l’hôpital régional de Labé.

 

Labé, Bachir Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...