Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : Saisie de 2 kilogrammes de cocaïne sur une femme en partance pour la Côte d'Ivoire

Le camp d’Alseny Mabinty apporte un démenti à la déclaration de l’association dirigée par Laye Camara

Les brouilles continuent dans les rangs des enseignants contractuels de Guinée. Après la déclaration faite par l’association des enseignants contractuels communaux rejetant la décision de la coordination nationale, visant à renoncer aux arriérés de salaire et aux primes d’incitation pour une intégration à la fonction publique locale, la coordination régionale de Labé et celle préfectorale de Mali sortent de leur mutisme pour démentir l’information leur associant à cette déclaration.

La déclaration qui a été faite dans la soirée de jeudi, 19 octobre par l’association des enseignants contractuels communaux de Guinée, a été faite au nom des antennes de Labé, Mali, Tougué, Koubia, Lélouma et Gaoual. Quelques heures après, l’antenne de Mali qui relève de la coordination nationale des enseignants contractuels de Guinée, se désolidarise et balaie d’un revers de la main gauche cette sortie.

<<La coordination préfectorale des enseignants contractuels de Mali apporte un démenti sanglant aux propos relayés par cette supposée coordination. Je rappelle que Mali n’a jamais eu un répondant de ce nom, encore pour vous prouver à suffisance que cette publication est nulle et ne vient surtout pas de notre coordination régionale>>, a rejeté la coordination préfectorale.

Même son de cloche chez le coordination régionale de Labé qui soutient d’ailleurs que cette sortie est faite pour saboter le résultat déjà obtenu par la coordination nationale dirigée par Alseny Mabinty Camara.

<<La coordination régionale des enseignants contractuels de Labé constate avec regret qu’une minuscule d’individus armés de mauvaise foi, d’ignorance et d’incompétence fasse un communiqué aux noms des enseignants contractuels pour saboter le processus en cours qui est un travail valablement acquis par nous et pour nous.
C’est pourquoi la CREC-L demande aux enseignants contractuels de ne pas céder à la division et au doute car comme vous le savez déjà que toutes les décisions viennent de la base et les informations une fois obtenues sont fidèlement mises à la disposition de tous et de toutes. Ces ignobles gens ne savent même pas que Gaoul ne relève pas de Labé puis tous les signataires sont inexistants dans la liste régionale des enseignants contractuels donc ici à Labé nous sommes pour l’accord trouvé jusqu’à son exécution toute décision contraire n’engage pas les enseignants contractuels de Labé pour le moment>>, a-t-elle déclaré à son tour.

Sélectionné pour vous :  Siguiri : le DPE se dit satisfait de la première journée de l'examen d'entrée en 7eme année

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...