Sélectionné pour vous :  Saloum Cissé à la primature pour voir Bah Oury: "je suis allé le féliciter et l'exhorter à libérer nos camarades qui croupissent en prison"

Siguiri: un orpailleur meurt dans l’éboulement d’une mine d’or artisanale, à Fayalala

Sékou Camara, c’est le nom du jeune homme qui a péri dans l’éboulement d’une mine d’or artisanale à Fayalala, un secteur relevant du district de Lèro, dans la sous-préfecture de Siguirini, située à 165 kilomètres du centre ville de Siguiri. L’acte s’est passé dans la soirée de ce vendredi 15 mars 2024. Selon nos informations recueillies sur place, la victime est décédée à l’intérieur d’un trou après où elle a été asphyxiée pendant un bon moment.
Rencontré à l’hôpital préfectoral de Siguiri, Dr Abdoul Bachir Condé, médecin légiste est revenu sur les circonstances de ce drame.

 »Nous avons été alertés par des citoyens de Fayalala d’un cas d’éboulement dans une mine d’or artisanale dans la localité. Une fois informés, nous avons dépêché une équipe médicale en compagnie de la croix rouge de cette localité pour aller secourir la victime très rapidement. Malgré tous nos efforts, nous n’avons pu extraire que le corps sous la terre. En d’autres termes, la victime avait déjà rendu l’âme par asphyxie car elle avait déjà passé plusieurs temps sous la terre avant d’être secourue. Mais il faut pourtant préciser que le défunt n’avait nullement été touché par les décombres car il n’y avait aucune égratignure sur le corps », a-t-il déclaré avant de pointer un doigt accusateur sur la mauvaise organisation autour des mines artisanales.

 »Moi personnellement, je suis vraiment déçu de la mauvaise organisation des autorités locales autour des mines artisanales dans leur localité. Je veux dire que ces responsables là laissent souvent les gens travailler dans des zones qui sont finies d’être exploitées et réexploitées et c’est ce qui cause le plus souvent des drames dans ces zones. Dans les conditions normales, si une zone est finie d’être exploitée, les responsables devraient rapidement chercher un autre endroit vierge pour des exploitations minières au lieu de laisser les gens continuer à travailler sur les zones dont l’exploitation est déjà finie et c’est cette mauvaise organisation qui nous amène tous ces drames dans la préfecture aurifère de Siguiri », a laissé entendre le médecin légiste.
Aux dernières nouvelles, le corps de la victime a été remis à ses parents pour son inhumation et les autorités locales comptent arrêter toute activité minière dans cette zone afin d’éviter d’éventuels cas d’éboulement.
À suivre !

Sélectionné pour vous :  Match Guinée-Ouganda : "Il faut absolument prendre les trois points pour aller affronter le Botswana le 21" ( Kaba Diawara)

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...