Sélectionné pour vous :  Lola : le ministre de la Santé, Dr Mamadou Pèthè Diallo inaugure un centre de santé urbain

L’État guinéen va-t-il s’acquitter de sa dette intérieure ? : « Si cela n’est pas fait, ça va mettre l’ensemble des Guinéens au chômage » (économiste)

Dans le but de faire face à certaines obligations, l’État guinéen a contracté auprès des entreprises une dette. De l’avis de certains spécialistes sur des questions économiques, cela n’est pas mauvais en soi. Cependant, Mamady Condé, interrogé par nos confrères de Cavi TV, l’État se doit de la rembourser.

« Le problème, c’est que l’État est généralement dans une situation économique où on est invité à financer le budget de l’État. Lorsque les ressources propres de l’État n’arrivent pas à financer l’ensemble des dépenses, l’État se trouve dans l’obligation d’emprunter de l’argent soit auprès des agents économiques intérieurs ou auprès des agents économiques extérieurs. Et la part qui est mobilisée auprès des agents économiques sur l’ensemble du territoire national permet de pouvoir équilibrer le budget de l’État. Et celui-ci serait dans l’obligation de faire en sorte que l’engagement soit respecté quant à sa capacité à rembourser l’aide à l’échéance indiquée », a-t-il indiqué.
A en croire l’économiste, cela permet aux entreprises de continuer leurs activités : « La dette intérieure, c’est l’ensemble des emprunts contractés par l’État auprès des agents économiques à l’intérieur du pays. Dans notre pays, quand vous prenez la loi de finances rectificative, ce montant représente 679 milliards. Ce qui fait que lorsque l’État n’arrive pas à rembourser cette dette, les conséquences peuvent être énormes pour les agents économiques qui se trouvent dans une situation économique difficile. Ils ne seront pas capables de pouvoir faire face aux engagements qui ont été pris vis-à-vis par exemple des banques. Ensuite, ils ne seront pas capables de pouvoir continuer à exercer efficacement leurs activités. Donc, ça peut entraîner un arrêt momentané des activités économiques et faire en sorte que ces agents économiques se retrouvent dans une situation économique difficile où les engagements ne pourront pas être tenus », a-t-il laissé entendre avant de poursuivre :

Sélectionné pour vous :  Comment décrisper le climat sociopolitique en Guinée ? : « Si les femmes s’unissent, les hommes s’uniront », estime Makalé Camara

La question que bon nombre d’observateurs se posent aujourd’hui, est celle de savoir si l’État sera capable de s’acquitter de sa dette intérieure. Là-dessus, Mamady Condé se montre optimiste :

« Dans la loi de finances rectificative, il y a un montant qui est destiné au remboursement de la dette intérieure. C’est qu’il y a de bon espoir que l’État soit capable de pouvoir rembourser cette dette qui est nécessaire et vitale à la survie des entreprises qui, aujourd’hui, se trouvent dans des difficultés énormes. Si cela n’est pas fait, Ça va réduire les activités économiques, ça va mettre l’ensemble des Guinéens au chômage et ça fera en sorte qu’on ne serait pas capable de pouvoir faire confiance à l’État lorsqu’il est question de financer des emprunts futurs. Je suis parfaitement sûr que l’État serait capable de payer sa dette intérieure dans la mesure où le montant qui est destiné au remboursement de la dette est inscrit dans son budget. Donc, l’État est capable de pouvoir la rembourser », a-t-il conclu.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...