Sélectionné pour vous :  Boycott des cours par des enseignants contractuels à Kindia : ce qu'en dit leur coordinateur régional 

Macky Sall renonce au troisième mandat : « Si Alpha Condé avait pris la décision de ne pas…on ne serait pas dans cette situation », (Edouard Zotomou)

Le président sénégalais a renoncé à sa volonté d’être candidat pour la troisième fois en 2024. C’est lui-même qui a fait l’annonce le 03 juillet dernier, après plus d’une année de suspense et de tension au Sénégal par rapport à cette situation. Ce qui paraît pour Dr Édouard Zoutomou Kpogomou comme une décision historiquement historique qui doit inspirer tous les présidents africains.

Dans un entretien accordé à notre rédaction dans la matinée de ce mercredi, 5 juillet 2023, l’opposant a salué cette décision de Macky Sall.

« Moi je trouve que la décision de Macky Sall de ne pas briguer un troisième mandat même s’il en avait constitutionnellement le droit, comme une victoire pour le peuple sénégalais. Compte tenu de toute l’effervescence qui a résulté de la condamnation juridique de son opposant le plus farouche qui est Ousmane Sonko, je crois que Macky Sall a quand même fait une sorte de lecture sur le rapport de force. Ne pas aller dans le sens voulu et faire une sortie par la grande porte, aurait été fatal non seulement pour lui mais aussi pour le peuple sénégalais », a-t-il indiqué.

Pour le président de l’UDRP, tous les présidents africains doivent prendre cet exemple. Et, dit-il, c’est ce chemin que l’ancien président guinéen Alpha Condé avait « refusé » de suivre.

« Si le président Alpha Condé avait pris la décision de ne pas briguer un troisième mandat au forcep, on ne serait peut-être pas dans la situation dans laquelle nous nous trouvons présentement. A l’heure actuelle, le pays est à sec, disons nous la vérité. Je crois que les présidents africains doivent apprendre cette leçon », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Interdiction de sortie d'Ibrahima Diallo : le parquet de Mafanco requiert la fin de la poursuite pour délit non constitué contre l'ex commissaire de l'Aéroport 

Cette décision va-t-elle mettre fin à la crise politique sénégalaise? Tout porte à le croire selon cet homme politique guinéen.

<< La crise sénégalaise, je la vois sur deux volets. Le volet juridique et politique. Le volet juridique, c’est justement la condamnation de Ousmane Sonko. Mais puisqu’on ne peut pas dissocier dans les faits, donc le volet politique, vient dans ce cadre là. Mais cette décision je crois va mettre fin à tout cela pour un très bon moment à mon avis », dit-il.

Il faut signaler que le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, a aussi salué une sage décision qui contribue selon lui, à la préservation de la paix et à la consolidation de la démocratie au Sénégal et dans la sous-région.

 

 

Cheick Fantamadi pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...