Sélectionné pour vous :  L’axe mérite un ministre : Ibrahima Aminata Diallo, le bon profil (Opinion)

Possible glissement du calendrier de la transition : l’UFR de Sidya Touré et le BL de Faya s’en prennent au PM Bah Oury 

Alors que le CNRD ne s’est pas encore prononcé officiellement sur un éventuel glissement du chronogramme de la transition, le Premier ministre chef du gouvernement ne cesse dans ses différentes sorties médiatiques, de réitérer l’impossibilité de rendre le pouvoir aux civils en décembre 2024. Pas plus tard que le week-end dernier, le chef du gouvernement guinéen a pour une énième fois insisté sur l’impossibilité d’un retour à l’ordre constitutionnel cette année.

Cette annonce de Amadou Oury Bah est mal perçue par certaines formations politiques. C’est le cas du Bloc Libéral de Faya Millimono et l’UFR de Sidya Touré. Pour Ibrahima M’bemba Bah, responsable de la communication du Bloc Libéral, « la Guinée est encore en train de courir des risques comme ce que nous avons vécu en 2009, 2010 lorsque d’autres avaient promis de rendre le pouvoir et qu’ils n’ont pas fait à temps », a-t-il indiqué.

À l’UFR de Sidya Touré, la position par rapport à cet éventuel glissement du calendrier de la transition est claire.

« Nous sommes derrière cette déclaration qui dit que la fin de la transition est le 31 décembre 2024. Que le CNRD approuve la démarche de monsieur Bah Oury ou non, je vous dis qu’à partir du 31 décembre 2024, c’est la fin d’une année et c’est aussi la fin du CNRD. C’est la fin d’une transition. C’est le début d’un nouveau leadership capable de gérer la Guinée », martèle Fodé Baldé.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Tel : 622750332

Sélectionné pour vous :  Libération de Foniké Menguè et cie : Ces précisions de leur avocat, Me Salifou Béavogui
Laisser une réponse
Share to...