Sélectionné pour vous :  Le ministre Charles Wright au sortir de son procès : « Nous sommes contents que cela puisse servir d'exemple à tout le monde »

Préparatifs pour la rentrée des classes : « A Matoto, tout est presque prêt pour recevoir les élèves le 03 octobre » (DCE)

Le 03 octobre prochain, c’est la date indiquée par les autorités en charge de l’éducation pour la réouverture des classes au compte de l’année scolaire 2023-2024. A moins de deux semaines avant cette rentrée, quels dispositifs mis en place pour son effectivité ? Une question dont la réponse a été donnée ce mercredi, 20 septembre 2023 par le Directeur communal de l’éducation de Matoto, la plus grande circonscription éducative de la capitale guinneenne. Sékou Kaba rassure que tout est fin prêt pour une rentrée des classes réussie à la date indiquée.

Le DCE de la commune de Matoto est convaincu à 100% qu’à partir du 03 octobre prochain, les cours seront effectifs dans tous les établissements d’enseignement relevant de sa juridiction. Sékou Kaba, se justifie d’ailleurs par le niveau de préparation déjà enregistré pour la circonstance.

« A Matoto dans ma juridiction, tout est presque prêt pour recevoir les élèves le 03 octobre. Ce jour là, tous les enseignants seront prêts à enseigner. Je viens de sortir d’une réunion avec les chefs d’établissements du secondaire et ils m’ont dit qu’ils sont prêts. Les groupes techniques sont prêts, les groupes pédagogiques au niveau des enseignants sont aussi prêts. Les classes sont nettoyées, les latrines sont curées, en un mot, tout est prêt pour une bonne rentrée scolaire 2023-2024 », a-t-il fait savoir.

Dans le cadre d’assurer une éducation de qualité pour les apprenants, le ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation a pris des décisions contre le comportement jugé peu orthodoxe des élèves, notamment sur leurs modes vestimentaire. Ces interdits seront également respectés à la lettre, promet Sékou Kaba.

Sélectionné pour vous :  Guinée : la Semaine nationale des métiers de l'information et de la communication (SENAMIC) institutionnalisée

« C’est un ensemble de dispositions ou de dispositifs qui régissent nos concessions scolaires. A Matoto, les exigences du département seront respectées à la lettre. Un élève qui n’est pas bien habillé, les éducateurs ne vont pas accepter qu’il accède dans la cour de l’école, à plus forte raison en classe. Ces mesures seront respectées à la lettre et mes cadres et moi serons sur le terrain pour suivre ces instructions données par Monsieur le ministre, pour ce qui concerne le mode vestimentaire des élèves », rassure le DCE.

Cependant pour la matérialisation de ces décisions, Sékou Kaba estime que les parents d’élèves ont un rôle prépondérant à jouer.

« C’est aux parents d’élèves de suivre leurs enfants. Les élèves quittent la maison pour l’école. Si un enfant est mal habillé, la logique voudrait que les parents disent qu’il est mal habillé. L’école, c’est l’éducation et l’instruction. Les parents ont un grand rôle à jouer », a-t-il laissé entendre au cours d’un entretien accordé à Siaminfos.com.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...