Sélectionné pour vous :  CRIEF : la condamnation de Souleymane Traoré, ex DG du FER confirmée par la chambre des appels

Reprise des audiences criminelles au TPI de Labé: un jeune condamné à 30 ans de prison pour avoir donné la mort à sa petite amie

Les audiences criminelles ont repris ce lundi, 17 juillet 2023 au Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé. 15 dossiers étaient inscrits au rôle d’audience dont des cas de vol à main armée, tentative de viols et meurtres entre autres. A cette reprise des audiences criminelles, un jeune homme a été jugé et condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour avoir donné la mort à sa petite amie dans sa chambre.

Interrogé par notre correspondant, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Labé, Maurice Onivogui, est revenu en détails sur les dossiers inscrits au rôle d’audience de son tribunal.

« Hier lundi, nous avons commencé les audiences criminelles et 15 dossiers sont inscrits au rôle. Les infractions reprochées aux accusés varient entre vols à main armée, viols, tentatives de viol, entre autres etc. Ce sont ces infractions pour le moment qu’on a recensées dans le rôle criminel que nous avons. Hier (lundi, 17 juillet 2023), on a pû évoquer quatre dossiers et sur les quatre dossiers criminels, une décision est intervenue sur le cas d’un meurtre. Il s’agit d’un jeune qui a tué sa petite amie dans sa chambre. Ce dernier a écopé d’une peine de 30 ans de réclusion criminelle. Les deux autres dossiers criminels de tentative de viol et de viol sur mineures ont été mis en délibéré et dés ce mardi, une décision de justice sera rendue et l’audience continue. On espère d’ici le vendredi, épuiser les quinze (15) dossiers criminels », a-t-il fait savoir.
Plus loin, le procureur a demandé aux citoyens de Labé de faire confiance en la justice guinéenne et éviter de se rendre justice.
« Tout ce que je peux dire à la population de Labé, je l’ai d’ailleurs rappelé à ma prise de fonction, c’est d’avoir confiance en la justice. Vous savez à un moment donné à Labé, les vindictes populaires étaient récurrentes et cela se justifiait par une raison sociale. Les gens n’avaient pas confiance en la justice. Mais depuis que je suis là, j’ai demandé à rassurer la population et je pense que ma promesse je la tiens et la population continue à me suivre, je les remercie déjà. Les premiers actes que je pose dans ce cadre, c’est l’organisation des audiences criminelles. Certaines personnes sont poursuivies pour des faits très graves. Si ces personnes aujourd’hui sont jugées et situées sur leur sort, c’est un ouf de soulagement pour les détenus, la justice et pour la population de Labé », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Le PM répond à l'ANAD : "Le calendrier pour le retour à l'ordre constitutionnel, tel qu'il a été défini, ne le sera pas"

A signaler que les accusés dans ces audiences criminelles sont tous en détention à la maison centrale de Labé où ils sont placés sous mandat de dépôt.

 

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...