Sélectionné pour vous :  Siguiri : rouges de colère, des jeunes de Siguirini ferment le bureau du DSPJ et exigent son départ immédiat

Siguiri: une ancienne conseillère de la commune porte plainte contre l’actuel président de la délégation spéciale pour…

Dame Ramatoulaye Kolon Diallo, ex conseillère de la commune urbaine de Siguiri était face aux hommes de médias dans la soirée de ce jeudi, 3 août 2023 pour dénoncer les exactions que le CNRD serait en train de lui faire subir depuis son arrivée au pouvoir le 05 septembre 2021.
À en croire les témoignages de la dame Ramatoulaye Kolon Diallo, « depuis leur arrivée au pouvoir le 05 septembre 2021, puisque je n’ai jamais reconnu Mamadi Doumbouya, ils m’ont fait subir toute sorte d’humiliation. Et maintenant, ils ne veulent que ma tête mais plus jamais ils ne m’atteindront. D’abord, ils m’ont arrêté injustement à Kouroussa alors que je me rendais avec mes collègues de la DCE à un atelier de formation dans le cadre des préparatifs des examens nationaux. J’ai été arrêtée avec un ordre de mission dignement signé par le préfet et j’ai été traduite à la justice. Dieu faisant les choses, je suis sortie victorieuse dans ce procès. Ensuite, quand la nouvelle équipe de la délégation spéciale a été installée, le président de cette nouvelle équipe communale est venue s’en prendre à mon bureau pour defoncer la porte et vider mon bureau de son contenu parce qu’il a été envoyé par le CNRD. C’est pourquoi je porte la plainte aujourd’hui contre le président de la délégation spéciale de Siguiri Docteur Moussa Wodia Keita pour avoir défoncé la porte de mon bureau à mon absence et a emporté tout ce qui y était dedans. Donc, je crois en la justice pour nous départager car, j’ai perdu plus de 45 millions de francs guinéens à cause de ses agissements », a déclaré l’ex conseillère de la commune urbaine de Siguiri.

Sélectionné pour vous :  Guinée/Coopération : le ministre des Affaires Étrangères reçoit une délégation italienne

 

De siguiri Mamadou koumana Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...