Sélectionné pour vous :  Dialogue politique en Guinée : "On ne peut pas demander à Bah Oury de braver le président pour satisfaire certains politiques"

Boké: les anciens occupants du marché de Goreye démoli par la Mairie, dénoncent la situation qu’ils vivent et interpellent l’État

A Boké, près de trois (3) ans après la démolition du marché central de Goreye par la mairie, aucune infrastructure n’a encore poussé sur les ruines dudit marché comme l’ont promis les autorités. Aujourd’hui, les anciens occupants déplorent le silence de la Mairie qui ne semble pas préoccupée par cet état de fait. Mieux, de tout faire pour construire un marché moderne où ils peuvent librement exercer leurs activités.

C’est le 24 mai 2021 que ce centre de négoce situé en plein centre-ville de la commune urbaine de de Boké a été démoli au grand dam des citoyens, en vue de construire un marché moderne. Près de trois ans après le passage des bulldozers, rien n’est encore fait pour la réalisation de ce projet porté par les autorités communales. Une situation qui agace les anciens occupants de ce centre de négoce, comme de Kadiatou Camara. Elle accuse la municipalité d’avoir détruit l’avenir des commerçants qui évoluaient sur les lieux.

«La Mairie a cassé ce marché par méchanceté sinon, ils savaient qu’ils n’avaient aucun projet fiable pour sa reconstruction. Et aujourd’hui, le résultat est là. Tous ceux qui gagnent leurs quotidiens en exerçant ici n’ont plus rien. A Boké, nous avons une équipe communale amorphe qui ne se soucie pas des problèmes des citoyens », dénonce cette mère de famille.

Par manque de place au sein des deux marchés Goreye et hangar, les anciens occupants commencent à revenir peu à peu. C’est le cas d’Aboubacar Kaba, tailleur qui a saisi l’opportunité pour envoyer un message aux cadres de la Mairie.

Sélectionné pour vous :  Affaire 28 sept/Dadis victime d'un complot? Un de ses avocats accuse Alpha Condé, la communauté internationale...

« Il n’y a plus de place à Hangar et 400 bâtiments. Je suis marié et père de 7 enfants. Vu que je ne trouve pas de place ou je peux m’installer, je suis revenu ici pour gagner de quoi nourrir ma famille. En détruisant ce marché, la Mairie n’a pas pensé à l’avenir de ceux qui étaient là et même l’argent que la commune gagnait à travers les taxes qu’on payait. C’est un gâchis pour eux-aussi et une honte de casser sans être en mesure de construire. S’ils savaient qu’ils n’étaient pas en mesure de le faire alors pourquoi démolir le marché de Goreye ?», s’interroge-t-il.

Interrogé sur la question, Balla Mansaré, activiste de la société civile à Boké, a invité les autorités communales à prendre leurs responsabilités pour réaliser cet ambitieux projet.

« Nous sommes préoccupés par le cri de cœur des anciens occupants de ce marché. Certains parmi eux n’ont rien mangé aujourd’hui. Et d’autres sont devenus des commerçants ambulants qui sillonnent les villages pour vendre leurs articles. J’invite la Mairie à tout faire pour respecter ses engagements sinon l’histoire retiendra qu’elle a échoué dans sa mission », a-t-il lancé.

A la Mairie de la ville, on évoque un manque de moyens. La mairie qui n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet dit avoir mené des démarches sans succès afin d’obtenir un financement pour entamer les travaux.

 

Boke, Bailo Bah pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...