Sélectionné pour vous :  Affrontement autour d'un site minier à Siguiri : la Mairie saccagée par des citoyens rouges de colère

Concours pour la fonction publique : « Je ne pense pas que les contractuels font partie de ce concours »( Salifou Camara de la FSPE)

Le recrutement des nouveaux fonctionnaires en Guinée concerne-t-il les contractuels de l’éducation ? La question se pose depuis l’annonce du ministre du Travail et de la Fonction Publique. Chez des syndicalistes de l’éducation, ces enseignants contractuels ne sont pas concernés par ce recrutement général qui doit toucher tous les secteurs, a-t-on appris. C’est du moins ce qu’a fait savoir Salifou Camara, secrétaire général de la fédération syndicale des professionnels de l’éducation lors d’un entretien accordé ce mardi, 24 octobre 2023 à notre rédaction.

Pour le syndicaliste, les négociations avec les autorités concernant le recrutement des enseignants contractuels ont connu des avancées significatives. Tout porte à croire selon lui qu’un traitement spécial sera réservé à cette corporation.

« Ça, c’est un traitement spécial, c’est un cas qui est différent. Parce que ça fait longtemps nous discutons sur cette situation. Aujourd’hui, nous sommes au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, les choses sont beaucoup en avance. Donc, je ne pense pas que les contractuels font partie de ce concours. Parce que ça a été bien dit que le cas des contractuels, est un cas spécifique et surtout que jusqu’ici, nous sommes sur ce dossier. D’ailleurs, nous avons brisé assez d’étapes par rapport à l’avancement et au progrès de ce dossier>>, a-t-il fait savoir tout en précisant que le cas des enseignants contractuels est très préoccupant et différent des autres fonctionnaires devant être recrutés par l’Etat.

« Le cas des contractuels est un cas brûlant, très sérieux. A l’intérieur du pays aujourd’hui, la plus part des classes ne fonctionne pas, parce qu’il n’y a pas d’enseignants. Ce sont ces enseignants contractuels qui occupaient ces classes, donc aujourd’hui, tout le peuple et les administrateurs à l’intérieur du pays sont pertinemment conscients que sans ces contractuels, les cours ne pourront pas évoluer de façon positive à l’intérieur du pays. Donc, nous ne sommes pas inquiets. Parce que le gouvernement quand même ne va pas laisser les enfants pendant des mois sans qu’il y ait cours. Donc, je ne pense pas que le gouvernement puisse jouer le pas de caméléon ou la couleur de caméléon pour jouer sur le temps, je ne crois pas », rassure Salifou Camara.

Sélectionné pour vous :  Coyah: voici ce qui a réellement causé l'inondation dans certains quartiers de la préfecture

Récemment, la coordination nationale des enseignants contractuels de Guinée a annoncé la décision de renoncer aux arriérés de salaire et aux primes d’incitation pour une intégration sans condition à la fonction publique locale.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...