Sélectionné pour vous :  Journée du mercredi: voici les prévisions de l'Agence nationale de la météorologie pour région de la basse Guinée

Discours de politique générale du PM Bah Oury : Souleymane Souza Konaté met en lumière  » l’échec » de la gouvernance du CNRD

Le Premier ministre guinéen a prononcé son discours de politique générale du gouvernement devant le Conseil national de la transition lundi, 27 mai 2024. Bah Oury a mis l’occasion à profit pour aborder presque tous les sujets de la vie nationale. Quelques heures après son passage devant les conseillers nationaux, plusieurs acteurs socio-politiques non des moindres commencent à prendre la parole.

 

C’est le cas notamment du conseiller en communication du leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo, qui a mis en lumière l’échec de la gouvernance de la junte guinéenne : « Les annonces faites par le Premier ministre Bah Oury illustrent parfaitement l’échec de la gouvernance de ceux qui disaient avoir pris le pouvoir pour la refondation et la rectification institutionnelle. Dans cet exercice, Bah oury annonce que les grandes orientations stratégiques qui guideront l’action du gouvernement qu’il dirige sont tirées du Programme de Référence Intérimaire (PRI) 2022 et 2025 et tient compte de trois axes notamment : le social, l’économie et la politique. Prenons quelques actions à titre illustratif pour mettre en lumière les contrevérités d’un premier ministre dépassé et désormais mué en marionnette de la nouvelle dictature militaire », martèle d’entrée Souleymane Souza Konaté avant de poursuivre :

 

« Dans le domaine de l’électricité, en bientôt trois ans de transition, plusieurs milliards de dollars américains ont été prétendument investis dans le secteur de l’électricité pour quel résultat ? Même le peu que le régime déchu a laissé, la gouvernance actuelle est incapable de l’entretenir. Les principales villes de l’intérieur du pays sont actuellement plongées dans le noir. Même à  Conakry, les délestages ont repris de plus belle. Les lampadaires solaires sont devenus de lointains souvenirs. On nous parle également de plus de 300 millions d’euros de subvention à E.D.G. Ce qui met à nu un sérieux déficit de transparence et de gouvernance du secteur si l’on s’en tient aux résultats produits », estime le politique avant d’indiquer :

Sélectionné pour vous :  Guinée forestière: le ministre des Travaux Publics sur le terrain pour s’assurer de la qualité des travaux et de leur conformité aux normes

 

« Dans le domaine de l’agriculture, force est de noter que sans être la solution miracle pour développer la Guinée, elle peut néanmoins permettre au pays de résoudre les problématiques de sécurité et de souveraineté alimentaires et réduire du coup le poids de l’importation sur fonds de subventions des denrées de première nécessité. C’est aussi un moyen de créer des emplois décents pour de nombreux jeunes aujourd’hui désœuvrés. Mais hélas, comme dans d’autres secteurs porteurs de croissance de notre pays, ce n’est pas la priorité de la gouvernance actuelle malgré un budget de plus de 1900 milliards de dollars octroyé au département de l’agriculture. Nous restons encore largement dépendant de l’importation », a-t-il déploré dans une tribune dont copie est parvenue au desk de Siaminfos.com ce mardi, 28 mai 2024.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Tél. : 627 56 46 67  / 660 23 01 03

E-mail : souaremohamedlamine56@gmail.com

Laisser une réponse
Share to...