Sélectionné pour vous :  Guinée forestière : tenue d'un dialogue communautaire en prélude à l'élaboration d'une politique foncière nationale

Elhadj Karamo Diawara aux pèlerins guinéens : « Aucun enregistrement au compte du Hadj 2024 ne sera possible pendant et après le mois Saint du ramadan »

Nous venons de l’apprendre à travers une note du ministre secrétaire général aux Affaires Religieuses, en Guinée. En effet, Elhadj Karamo Diawara porte à la connaissance de l’opinion que le travail technique pour le Hadj 2024 a déjà commencé en Arabie Saoudite.

Bien que que le nombre de pèlerins guinéens et le montant du Hadj ne sont encore connus, Elhadj Karamo Diawara a tenu à mettre le point sur le ‘’i’’ :

« Le Hadj 2024 est déjà commencé en Arabie saoudite techniquement. Le système du Hadj 2024 est ouvert en Arabie Saoudite depuis le 16 septembre 2023 et la première rencontre technique avec les pays participants s’est tenue dans ledit mois. Nous attendons juste quelques éléments pour publier le tarif après la probation des autorités compétentes de l’Arabie Saoudite et la Guinée », indique-t-il avant de préciser :

« Pour des raison citées ci-dessus, les potentiels pèlerins doivent tenir compte des points suivants. Avoir un passeport dont la validité dépasse 10 mois à partir de maintenant. Avoir les documents sanitaires ou médicaux liés à la pandémie Covid 19. Connaître que toutes les opérations du Hadj se tiennent désormais avant ramadan, mais non après. Aucun enregistrement au compte du Hadj 2024 ne sera possible pendant et après le mois Saint du ramadan. Et aucune augmentation sur le quotta officiel attribué à la Guinée ne sera possible. La direction nationale du pèlerinage, est entièrement à la disposition de tous et elle est ouverte du lundi au vendredi », a-t-il fait savoir.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Face à la série de manifs des FVG, élèves et encadreurs se disent inquiets: "Les politiciens n'ont qu'à penser à l'avenir des enfants"
Laisser une réponse
Share to...