Sélectionné pour vous :  Boké: des travailleurs de la société minière Winning Africa Port menacent de suspendre les activités pour exiger l'amélioration de leurs conditions de vie 

Faranah : tenu de l’Atelier d’appui du dialogue communautaire de la promotion de la résolution 1325 sur la protection des droits des femmes

Sur l’initiative du ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables, en collaboration avec les agences du Système des Nations-Unies à travers la Direction Nationale de la Promotion Féminine et du genre, l’Inspection régionale de la promotion féminine de Faranah a vulgarisé le contenu du projet d’appui aux initiatives de dialogues communautaires et de promotion de la résolution 1325 des textes et mécanismes de protection des droits des femmes.

Dans la salle de lecture de la bibliothèque Ahmed Sékou Touré de Faranah, une trentaine de participants venus des différents quartiers, des leaders religieux, des communicateurs traditionnels et des couches socioprofessionnelles des femmes prennent part à cet atelier.

Dans son discours de circonstances, l’Inspectrice Régionale de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables de Faranah, Fanta Kaba a souligné l’importance de ce projet:

« Ce projet vise à promouvoir l’égalité des sexes, la pleine participation des femmes dans le processus de paix et de sécurité, ainsi que la Promotion de leurs droits fondamentaux. Il repose sur l’idée que les initiatives du dialogue communautaire sont un moyen efficace pour impliquer les femmes dans le processus de consolidation de la paix. Ce, en permettant aux femmes de partager leurs expériences et leurs points de vue, de discuter des problèmes auxquels elles sont confrontées et de proposer des solutions concrètes », a-t-elle indiqué.

Présidant les activités de cet atelier, le Directeur de cabinet du gouvernorat de Faranah, Siba Zogotamou n’a pas manqué de manifester sa réjouissance.

« Je me réjouis de l’organisation d’un tel atelier qui concerne des thèmes de paix, de cohésion sociale et du role essentiel de la femme dans la culture de la paix des communautés. On voudrait que de tel atelier se multiplie dans notre région afin de renforcer la paix, la cohésion sociale pour que nous puissions réussir la transition dans laquelle nous sommes actuellement », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Enseignement technique : le ministre Alphonse Charles Wright lance l'année académique 2023-2024, à Matoto

Elhadj Lansana Tito Camara, participant, a fait savoir que « la configuration de cette salle donne une idée parce que dans la salle, nous avons les religieux, les communicateurs traditionnels, les chefs de quartiers, la jeunesse bref, toutes les personnes qui doivent être impliquées dans la consolidation de la paix sont dans cette salle. Nous devons nous approprier des messages communiqués ici pour aller faire de la sensibilisation dans les différentes communautés afin que tout le monde puisse s’en approprier et que le droit des femmes soit respecté et qu’il soit impliqué dans toutes les instances de prise de décision. L’orsqu’il s’agit des élections, que les femmes ne soient traînées à la queue. »

 

Faranah, Fanta Lancinet Keita pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...