Sélectionné pour vous :  Labé: Un enfant de quatre ans violemment agressé par des chimpanzés, à Kouramangui

Kankan : le parquet général échange avec les élus locaux pour lutter contre l’insécurité dans la région

Dans la matinée de ce jeudi, 5 octobre 2023, le parquet général de Kankan a rencontré les autorités de la région, les acteurs de la société civile et les citoyens. L’objectif était d’envisager la grande lutte contre l’insécurité grandissante dans la région. Et, c’est la salle polyvalente de la maison des jeunes de Kankan qui a abrité cette rencontre, qui a duré plusieurs heures.

Devant les représentants de l’administration locale, élus locaux, sous-préfets et les acteurs de la société, Fallou Doumbouya, procureur général près la cour d’Appel de Kankan est revenu sur l’objectif de cette rencontre dont il est lui-même initiateur.

« Vous n’êtes pas sans savoir qu’actuellement, les fléaux qui gangrènent certaines localités du ressort de la cour d’Appel de Kankan, principalement à Kankan, à Siguiri et à Mandiana sont la délinquance et la criminalité. Alors sur le fondement des dispositions de l’article 41 du code de procédure pénale qui confère au procureur général près d’une cour d’Appel entre autres des missions de prévention, si avant nous n’avions qu’une mission répressive, l’actuel code pénal confère deux prérogatives au procureur général. Des prérogatives de prévention et de répression. Alors, nous avons décidé cette fois-ci à redynamiser la prévention, en lieu et place de la pression. Mais nous ne pouvons pas réussir dans cette mission sans l’accompagnement des forces vives de la localité. Vous allez convenir avec nous que nous avons fait venir l’administration territoriale, régionale et préfectorale, les élus locaux, les sous-préfets, la société civile, les syndicats, les religieux autrement dit toute la composante qui est actuellement à kankan, pour qu’on prenne des dispositions idoines pour mettre fin à ce fléau », a déclaré Fallou Doumbouya.

Sélectionné pour vous :  Kouroussa: zoom sur le centre de santé de Sanguiana et ses nombreuses difficultés à convaincre les citoyens de venir se faire soigner

Pour Colonel Honoré, seul l’accompagnement de la population peut permettre de lutter efficacement contre l’insécurité dans une zone:

« Le rôle de la gendarmerie dans cette affaire est de lutter contre ce phénomène. Mais seuls, on ne peut pas. Cela ne sera facile que quand la population accepte de collaborer avec nous. Les bandits dont nous parlons aujourd’hui sont dans les quartiers. Donc, il faut une dénonciation. Ce que je demande à la population, c’est d’alerter seulement à travers le numéro vert qui est mis à leur disposition. Dans un temps record, les hommes vont arriver », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que cette rencontre de prévention initiée par les autorités judiciaires intervient à un moment où les attaques à main armée se multiplient dans la préfecture de Kankan.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...