Sélectionné pour vous :  Procès du 28 septembre : les avocats de la défense suspendent leur participation (raisons)

N’zérékoré: un malade mental tu€ une fillette de trois ans à l’aide d’une machette et se fait lynch€r par une foule en colère

La célébration de la fête de l’Assomption de cette année s’est terminée dans la désolation pour les populations de la commune rurale de Samoé. Située à la périphérie de la commune urbaine de N’zérékoré, une fête d’anniversaire a été théâtre de coups de machette dans la soirée de ce 15 août 2023. Bilan, un mort et quatre blessés.

Selon le maire de ladite localité, il s’agit de l’irruption d’un malade mental dans la fête anniversaire dans un lieu de loisir de la place.


« C’était la fête de l’Assomption le 15 août. J’ai été appelé par le substitut du procureur aux environs de 19h50mn, qui m’a demandé de vérifier un fait qui se serait produit dans ma localité. Puisque je n’étais pas à Samoé ce jour-là, j’ai demandé au président du district central de Samoé, qui m’a confirmé l’information. C’est ainsi que j’ai rappelé le substitut du procureur qui m’a conseillé d’appeler le Commandant de la CMIS de N’zérékoré afin de mettre une équipe à ma disposition pour venir sécuriser les lieux, en attendant que la protection civile et les autres structures impliquées ne viennent sur le site. Nous sommes donc venus sur le lieu. Nous avons constaté que la fillette Pierrette Lamah (qui célébrait son anniversaire), âgée de trois ans, avait effectivement trouvé la mort avec des blessures de machette sur la tête et la poitrine. Il y avait deux autres fillettes de six ans et un jeune garçon ainsi que la grand-mère de Pierrette, tous gravement blessés. On les a tous évacués à l’hôpital régional de N’zérékoré pour des soins. Et le corps de la petite fût envoyé à la morgue de l’hôpital régional par la protection civile dans un véhicule que l’hôpital avait dépêché sur place. Ensuite, je me suis rendu aux chevets des blessés jusqu’à 23 heures avant de revenir me coucher. C’est le lendemain très tôt que le notable m’a appelé pour m’informer que celui qui a commis l’acte du nom de Mathieu Koné a été lynché par la population. On a informé les autorités compétentes, le procureur notamment qui a d’ailleurs ordonné hier dans les environs de 16 heures de l’enterrer, » a fait savoir Koly Daniel Théa.

Sélectionné pour vous :  Impôts et Douanes : le ministre du Budget fait le point sur la mobilisation des ressources internes pour l'année 2023

Poursuivant, il condamne la vindicte populaire faite par des citoyens de sa circonscription.


« Ce qui reste sûr c’est qu’on ne rend pas justice. Je crois que la justice va faire son travail par rapport à ce qui s’est passé » a laissé entendre l’élu local de Samoé.

Peut avant son lynchage, le présumé auteur de cette tuerie a également blessée une autre femme passagère d’une moto sur la route de N’zérékoré. Cette dernière fût admise au centre de de santé de Samoé pour des soins primaires, a ajouté le maire

S’agissant de l’état des blessés, Koly Daniel Théa rassure qu’il y a de l’espoir qu’ils recouvrent leur santé. Mais il exprime toute sa désolation suite à ces évènements malheureux qui viennent saper encore tout l’effort de consolidation de la paix et de la quiétude qu’ils sont en train de fournir depuis longtemps.

« Je suis vraiment dans un regret total parce que si la fête religieuse se termine comme ça, c’est vraiment atroce. Ce sont des actes inhumains, condamnables qui se sont produits ici. C’est un regret total et nous n’aimerions pas que ces genres de comportements se répètent surtout que nous sommes des acteurs de paix. Même dernièrement j’ai organisé un grand tournoi pendant plus d’un mois autour de la paix et d’union. Donc, je déplore ce genre de comportement et j’invite la population à la vigilance afin de veiller sur les enfants dans des activités de réjouissance », conclut le maire de la plus grande commune rurale de N’zérékoré.

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...