Sélectionné pour vous :  Vers la candidature du CNRD à l’élection présidentielle ? : « Leur candidat n’ira nulle part, même si on lui prêtait la banque centrale pour en faire usage »

Pêche artisanale en période de grandes pluies : zoom sur les difficultés des pêcheurs du port de Koukoudé, à Boffa

En cette période hivernage, les pêcheurs artisanaux du port de Koukoudé, dans la préfecture de Boffa sont confrontés à d’énormes difficultés dans leurs activités de pêche. Au-delà de la montée de l’eau les obligeant à limiter leurs déplacements, ces pêcheurs font face à des vents violents dans ce Port de pêche mais aussi des cailloux qu’ils rencontrent en mer, qui détruisent leurs barques.

Trouvé en plein travail avec ses filets de pêche, Mohamed Lamine Touré, un des pêcheurs dans ce port explique leurs calvaires et invite l’État à leur venir en aide.

« Nous faisons de la pêche à Koukoudé ici, mais pendant la saison des pluies, nos pirogues ne pourront pas naviguer parce qu’il y a trop de cailloux. Parfois, les propriétaires de pirogues sont obligés d’y passer la nuit. L’État doit vraiment nous venir en aide pour tailler ces cailloux parce que nos pirogues sont souvent détruites pendant l’hivernage. Ceux qui ont perdu leurs pirogues ne se débrouillent qu’avec leurs filets de pêche aujourd’hui », a-t-il expliqué.

Interrogé sur le sujet, Lancinè Keïta, directeur du Port de Koukoudé déplore la situation et indique que cela est dû au non aménagement du Port. Vu sa position géographique, le Port de Koukoudé est exposé, dit-il, à beaucoup d’intempéries comme les vents violents qui détruisent les pirogues.

« La destruction des barques, c’est une des réalités que nous vivons ici. C’est dû au non aménagement du port, ça c’est comprend et ça s’explique. C’est pourquoi je profite de l’occasion au nom de ma ministre, la ministre de la pêche et de l’aquaculture pour demander de l’aide pour les pêcheurs de Koukoudé. Il y a de cela une semaine, il y a eu un vent violent qui est sorti ici, ça a détruit plus de 20 barques, 20 barques complètement détruites. Donc, ça c’est l’une des grandes difficultés que nous vivons », a-t-il laissé entendre.

Sélectionné pour vous :  Kankan : Un sexagénaire et un garçon de neuf ans périssent dans un incendie au quartier Kankancoura 

Au vu de ces difficultés, le directeur du Port artisanal de Koukoudé invite les autorités à leur venir en aide, notamment pour accompagner les pêcheurs victimes d’intempéries mais aussi aménager ledit Port qui rapporte beaucoup sur l’économie nationale.

« Nous voulons que la hiérarchie, l’autorité vienne à notre secours. Dans un premier temps, pour assister les pêcheurs qui ont été victimes de ces intempéries. A la longue, qu’on nous aide à aménager ce Port. C’est l’un des plus grands ports débarcadères de la Guinée. Koukoudé n’est pas un petit Port. Si Koukoudé est aménagé, il n’y aura plus de crises de protéines dans notre pays et ça va en profiter à l’État aussi parce qu’il y a beaucoup de pêcheurs qui veulent venir avec leurs barques mais vu la position géographique, s’il n’est pas aménagé, dès que tu débarque et que tu n’a pas quelqu’un qui gère la barque avec l’hivernage, tu veux voir que ta barque est totalement détruite en une seule journée », a expliqué Lancinè Keïta.

 

De retour de Boffa, Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...