Sélectionné pour vous :  Manifestation de soutien au CNRD: le gouverneur de Kankan demande pardon aux autorités judiciaires

Mouvements de soutien au CNRD : «Nous ne sommes pas des politiques », dixit Charles Wright

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme s’est exprimé ce lundi, 14 août 2023 sur la reprise de l’organisation des mouvements de soutien aux actions du CNRD et de son gouvernement de transition à Conakry et à l’intérieur du pays. Contrairement à certains hauts commis de l’État, Alphonse Charles Wright se dit contre ces mouvements de « propagande » qui, selon lui, n’ont aucun objectif que d’orienter la transition guinéenne vers un mauvais chemin. C’est le cas de la manifestation de soutien au CNRD organisée dimanche, 13 août 2023 à KanKan.

Pour le ministre de la justice, le Colonel Mamadi Doumbouya « n’est pas là pour ça. Le président a été très clair. Il ne faut pas créer l’amalgame dans la tête du Guinéen. Le président ne peut pas dire une chose et que sur le terrain le contraire se fasse. Que personne ne sorte pour dire qu’on soutient le président, on n’est ceci, on n’est cela! Nous ne sommes pas des politiques. Nous ne sommes pas là pour des campagnes », a-t-il lancé.

Alphonse Charles Wright appelle à la responsabilité de tous les commis de l’État de ne pas s’associer à de tels mouvements qui ternissent l’image du président de la transition et qui violent l’interdiction des manifestations de soutien faite par le CNRD.

« Il faut quand même que nous soyons cohérents sur ce que nous faisons. L’histoire est têtue. Tout passe dans la vie, seul Dieu est éternel. Aujourd’hui, d’autres étaient à notre place ici au département de la Justice, ils ont quitté. Demain ou après-demain, Charles Wright va quitter. Mais la Guinée demeurera. Si l’on est pas en cohérence avec les dires et faits, l’on peut être traité d’indigne parce que la dignité c’est l’harmonie de ce que l’on dit et de ce que l’on fait », a dit le Garde des Sceaux.

Sélectionné pour vous :  Manifestation de soutien au CNRD: le gouverneur de Kankan demande pardon aux autorités judiciaires

Pour cela, le ministre de la Justice et des droits de l’homme prévient qu’il n’hésitera pas d’engager des poursuites judiciaires contre tout organisateur d’une manifestation de ce genre sur la voie publique sans autorisation préalable.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...