Sélectionné pour vous :  Le ministre Morissanda Kouyaté cogne les politiques : "Ils sont pressés parce que ça fait deux ans ils n'ont pas volé"

Aboubacar Soumah déçu du patronat? « Ils ont voulu saboter et remettre en cause tout le temps que nous avons pris pour ces négociations »

Le mouvement syndical guinéen est aussi remonté contre le patronat guinéen. En cause selon nos informations, les chefs d’entreprises n’ont fait aucune proposition pour faire face aux revendications des syndicalistes qui leur demandent une augmentation à hauteur de 50% sur le salaire des travailleurs du secteur privé. Aboubacar Soumah, secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée par ailleurs membre du pool négociateur, partie syndicale, a levé un coin du voile ce lundi, 30 octobre, 2023 sur ce plan des négociations tripartites.

Depuis plusieurs séances de rencontres, selon Aboubacar Soumah, le patronat refuse de se prononcer sur la demande d’augmentation de salaire des travailleurs du privé à hauteur de 50%. Ce que regrette le syndicaliste.

« Depuis qu’on a commencé, après avoir abordé les points concernant le secteur public, nous avons touché le point concernant le secteur privé. Mais nous avons passé plusieurs séances et le patronat n’a fait aucune proposition. Et à chaque fois qu’il s’agit de faire des propositions, le patronat fait une fuite en avant. Ça fait 4 à 5 rencontres qu’il ne fait aucune proposition avec pour argument que les chefs d’entreprises n’ont pas le même niveau financier et donc, qu’il faut qu’ils se retrouvent pour discuter. Nous leur avons dit de faire une proposition catégorielle vu qu’ils n’ont pas la même fourchette. Mais à chaque fois qu’il est question de faire des propositions, le patronat ne fait rien », a-t-il regretté.

Le syndicaliste accuse d’ailleurs le patronat de vouloir saboter ces négociations.

« Le mouvement syndical n’est pas du tout content du patronat, surtout l’attitude qu’ils ont eu à montrer lors de la dernière rencontre des négociations. Ils ont voulu saboter et remettre en cause tout le temps que nous avons pris pour ces négociations. Cela nous a vraiment mis en colère », a-t-il fait savoir au micro de Siaminfos.com.

Sélectionné pour vous :  Elhadj Diouf lance les hostilités : "Guinée-Sénégal est un derby, personne n'a envie de perdre ce match-là"

Face à cette situation, le mouvement syndical compte se retrouver avec la base, afin d’examiner le sujet et prendre des décisions qu’il faut pour se faire entendre, selon notre interlocuteur.

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...