Sélectionné pour vous :  Charles Wright prévient le procureur Aly Touré : "Quand vous faillissez, au regard de la loi, je ne vais pas vous tolérer"

Non-application des nouveaux prix du gaz butane en Guinée : l’Union pour la défense des consommateurs se fait voix

Depuis la décision de la Direction générale du fonds d’appui à la promotion du gaz concernant la baisse des prix, il n’y a aucun changement sur le marché. En tout cas, les kg de gaz butane sont vendus aux anciens prix. Même constat chez l’Union pour la défense des consommateurs de Guinée. Son président qui a été interrogé ce mercredi, 16 août 2023 par un reporter de Siaminfos.com impute la responsabilité aux autorités qui ne font aucun suivi pour la circonstance.

Selon le communiqué du 02 août dernier rendu public par la direction générale du Fonds d’Appui à la Promotion du Gaz (FAPGAZ), la bouteille de 6kg de gaz passe de 69 000 à 60 000 francs guinéens. Celle de 12Kg de 143 500 francs à 130 mille francs guinéens. Mais depuis la prise de cette décision, le constat reste le même sur le marché. Les vendeurs du gaz, sont toujours fidèles aux anciens prix.

« Nous sommes en train de faire les mêmes constats. On ne peut pas comprendre, que l’on fasse passer un communiqué pour informer le consommateur et que sur le terrain, cela ne soit pas respecté », a-t-il fustigé.

M’bani Sidibé profite de l’occasion pour demander au ministère de l’hydraulique qui est le département de tutelle, d’être intransigeant vis-à-vis des décisions de ce genre.

« C’est une occasion d’inviter les autorités en charge de l’Énergie et de l’hydraulique à travers la Direction générale du fonds d’appui à la promotion du gaz, de faire respecter cette légère réduction. Surtout qu’elles ont fait un communiqué officiel, nous nous estimons que cela doit être respecté, parce que la réglementation doit être respectée », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Affaire mise en liberté : Kabinet Sylla (Bill Gates) débouté par la CRIEF et renvoyé à mieux se pourvoir

Aux vendeurs du gaz, le président de l’UDCG leur demande de se soumettre à la décision du FAPGZ pour le bonheur des consommateurs.

« Je dis aux vendeurs de gaz d’arrêter et de respecter le prix en vigueur. Parce que ce qu’ils font là n’est pas normal. Le prix a été communiqué officiellement, il faut qu’ils arrêtent ça. Parce que quelqu’en soit le problème, ils doivent tenir compte du droit des consommateurs et le respect aussi. Le FAPGZ ne peut pas fixer le prix et que le vendeur à la base, refuse d’appliquer cela », a regretté notre interlocuteur.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...