Sélectionné pour vous :  Siguiri : des présumés bandits en possession des armes blanches, fusils et une grande quantité de chanvre indien mis aux arrêts

Charles Wright prévient le procureur Aly Touré : « Quand vous faillissez, au regard de la loi, je ne vais pas vous tolérer »

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des droits de l’homme a présidé ce mercredi, 17 janvier 2024 la cérémonie de prise de fonction des nouveaux magistrats nommés à la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

A cette occasion, Alphonse Charles Wright n’a pas mâché ses mots à l’endroit du procureur spécial confirmé près de cette juridiction chargée de juger les crimes économiques et financiers. Le Garde des Sceaux a mis Aly Touré en garde contre toute forme de violations des textes ou de corruption.

« Monsieur le procureur spécial, combien de fois j’ai été saisi pour me dire de vous suspendre ? Quand je vous regarde Monsieur Aly Touré, quand vous faillissez, au regard de la loi, je ne vais pas vous tolérer. Mais tant que vous continuez, vous avez tout mon soutien. Vous savez que moi je ne fais pas de langue de bois. Ce qui est important à rappeler, ce qui constitue d’ailleurs une déception totale du peuple de Guinée qui d’ailleurs est allé jusqu’à dire à quoi sert la Crief aujourd’hui ? Cette question est posée par le peuple de Guinée. Cette crief là elle sert à quoi ? J’ai dit aucune institution judiciaire ne peut être un instrument de chasse aux sorcières. Non! Pourquoi? Parce que les magistrats qui animent ces institutions judiciaires sont sous serment (…) Parce que la bréviaire du magistrat, c’est la loi. Mais la chose qui influence beaucoup plus c’est l’argent. Quand vous luttez contre la corruption, on viendra vous proposer tout », a dit le ministre de la justice.

Sélectionné pour vous :  NÉCROLOGIE : Décès du Doyen Elhadj Ibrahime Kalil Diallo, Secrétaire National du PEDN

Pour éviter cette velléité de corruption, Alphonse Charles Wright invite le chef du parquet de la CRIEF à respecter scrupuleusement les textes de loi et à traiter équitablement les dossiers.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...